Le FPDR France a appris avec stupéfaction que 7 membres de l’OFNAC ont été décorés le 17 juillet 2018 par le Président Macky SALL, dans l’enceinte du Palais de la République. Cette décoration qui précède la cérémonie de remise du rapport 2016 qui a lieu le 05 octobre 2018 est d’une extrême gravité, car elle prouve les liens de subordination de l’OFNAC vis-à-vis du pouvoir exécutif, depuis que Mme Seynabou Diakhaté a été nommée à la tête de l’Institution. Le FPDR France assimile ces décorations à une forme de corruption passive. Le FPDR France exige que toute la lumière soit faite sur les services rendus par ces 7 membres qui justifient de telles distinctions, d’autant que depuis la nomination de Mme Seynabou Diakhaté en 2016, l’OFNAC n’a produit aucun rapport annuel. Le FPDR condamne avec la plus grande vigueur la dispense de déclaration de patrimoine accordée au Premier Président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, en violation totale de l’article 2 de la loi 2014.17 du 02 Avril 2014, qui précise que tous les administrateurs de crédits, les ordonnateurs de recettes et de dépenses, les comptables publics effectuant des opérations portant sur un total annuel supérieur ou égal à un milliard (1.000.000.000) de francs CFA sont assujettis à la déclaration de situation patrimoniale. Le FPDR France demande que le Président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, soit traduit devant ses pairs et démis de ses fonctions, pour infraction et violation de la loi.
Le FPDR France exige la dissolution pure et simple de l’OFNAC qui a failli à sa mission de lutte contre la corruption et dont la Présidente a violé de manière flagrante l’article 17 de la loi N° 2012-30 du 28 décembre 2012 qui l’oblige à publier son rapport annuel. Le FPDR France attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur l’assujettissement total des corps de contrôle au pouvoir exécutif au Sénégal, créant une situation sans précédent marquée par des pratiques illégales, aux antipodes de la bonne gouvernance et le vol massif des deniers publics évalué à des centaines de milliards de F CFA. Au moment où des millions de sénégalais sont tenaillés par les difficultés de la vie quotidienne (pénurie d’eau, famine dans certaines localités, bourses des étudiants), l’affaire PRODAC, un scandale de 29 milliards de F CFA, restée impunie à ce jour, démontre la captation des ressources publiques par une bande de prédateurs sans foi, ni loi, issus d’un régime incompétent et moribond, spécialisé dans le mensonge, la fraude, la corruption, et la concussion.

Fait à Paris le 13 octobre 2018
Sidy Fall, Coordonnateur du FPDR France
E-mail : msufrance@hotmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici