Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ont abordé vendredi la question de la dénucléarisation à l’occasion d’un sommet historique, qui a pour but de concrétiser la paix et de mettre fin à des années de tensions dans la péninsule coréenne.

« Les deux dirigeants ont eu un dialogue sincère et franc au sujet de la dénucléarisation et de l’établissement d’une paix permanente sur la péninsule coréenne et du développement des relations intercoréennes », a affirmé le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Yoon Young-chang.Chaque partie va publier un communiqué au sujet de ces discussions, a-t-il précisé.Plus tôt dans la journée, les deux dirigeants ont scellé cette rencontre qui tourne une page d’histoire en se serrant la main dans la zone démilitarisée, chacun de son côté du muret de béton qui marque la séparation des deux Corées.

Avant le début des discussions officielles, Kim Jong-un a traversé la frontière pour fouler le sol sud-coréen à Panmunjom, le « village de la trêve », un symbole de détente.

« Je suis heureux de vous rencontrer », a lancé Moon Jae-in à Kim Jong-un en guise d’accueil.

Les deux hommes se sont ensuite rendus à la Maison de la paix, une structure de verre et de béton située dans la partie sud du village de Panmunjom, où l’armistice fut signé.

Le dirigeant nord-coréen s’est dit « inondé par l’émotion ».

Nous nous trouvons aujourd’hui sur une ligne de départ, pour écrire une nouvelle histoire faite de paix, de prospérité et de relations intercoréennes.

Kim Jong-un
À l’instar de l’agence officielle nord-coréenne KCNA, qui annonçait des discussions « en toute franchise », Kim Jong-un s’est dit engagé à garder « un état d’esprit franc, sérieux et honnête ».

Ce dernier, qui a été derrière l’accélération du programme nucléaire et balistique de la Corée du Nord depuis son arrivée au pouvoir en 2011, est le premier leader nord-coréen à mettre le pied au Sud depuis l’armistice signé il y a 65 ans.

Moon veut un « accord audacieux »
« J’espère que nous aurons des discussions franches et que nous parviendrons à un accord audacieux afin d’offrir à l’ensemble du peuple coréen et aux gens qui veulent la paix un grand cadeau », a déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in.

Les deux premiers sommets intercoréens, en 2000 et 2007, ont eu lieu à Pyongyang.

Le devenir de l’arsenal atomique de Pyongyang devrait être au cœur des discussions, qui pourraient aussi aborder la question d’un traité de paix pour mettre formellement un terme à la guerre de 1950-1953. La reprise des réunions de famille séparées par la guerre pourrait aussi se retrouver à l’ordre du jour.

Cette rencontre doit ouvrir la voie à un autre sommet très attendu entre M. Kim et le président américain Donald Trump.

Washington souhaite que le sommet intercoréen mène à « un futur de paix ». Dans un communiqué, la Maison-Blanche dit souhaiter que les pourparlers permettent « d’aller vers un futur de prospérité pour toute la péninsule coréenne ».

Benoît Hardy-Chartrand, chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand et professeur à l’Université Temple à Tokyo, ne s’attend pas à de « grandes décisions ou à des déclarations-chocs », a-t-il dit en entrevue à 24/60. Il se dit toutefois « relativement optimiste ».

Il estime qu’il y a moins de risque d’achoppement « puisque la vision des deux parties semble plus compatible ».

M. Hardy-Chartrand s’inquiète plus pour le sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen, qui doit avoir lieu fin mai ou début juin. C’est là, pense-t-il, où il y a « beaucoup plus de risques de déraillement des pourparlers ».

À l’issue de la rencontre matinale, Kim Jong-un a franchi à nouveau la frontière, accompagné d’une dizaine de gardes du corps.

Les discussions doivent reprendre en après-midi, alors que les deux dirigeants planteront un pin.

Selon Séoul, cet arbre doit représenter « la paix et la prospérité sur la ligne de démarcation militaire, qui est le symbole de la confrontation et de la division depuis 65 ans ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici